La transgénèse chez les animaux

La première transgénèse animale a été réalisée il y a environ une vingtaine d'années1.

Comme la transgénèse animale est beaucoup plus coûteuse et complexe que la transgénèse végétale, les avancées dans ce domaine sont plus lentes1 2.

Une fois les gènes d'intérêt isolés et multipliés, ceux-ci peuvent être introduits dans l'ADN d'un animal par différentes méthodes, dont :

  • la micro-injection;
  • l'infection virale;
  • la transfection de cellules somatiques embryonnaires;
  • le transfert de gène localisé.

La technique la plus utilisée pour effectuer la transgénèse animale est la micro-injection.

La micro-injection

La technique la plus utilisée et celle qui obtient le plus de succès est la micro-injection d'ADN dans le noyau d'un ovule fraîchement fécondé (embryon)3 4. La micro-injection est une technique mécanique qui requiert l'utilisation de micro-instruments pour introduire le gène d'intérêt. Une fois modifiées génétiquement, les cellules de l'embryon GM poursuivent leur développement jusqu'à la formation complète de l'animal transgénique.

Cette image représente la conception d'un animal transgénique par la méthode de micro-injection.  Première étape : le chercheur sélectionne le gène.  Deuxième étape : il récolte l'embryon, par exemple d'une vache.  Troisième étape : le chercheur, à l'aide d'un microscope, fait une micro-injection à l'intérieur de l'embryon récolté.  Quatrième étape : le chercheur implante l'embryon la plupart du temps dans la même vache d'où il a été prélevé.  Cinquième étape : c'est la période de gestation d'un veau transgénique. Conception d'un animal transgénique par la méthode de micro-injection

La transgénèse animale est une manipulation différente du clonage qui permet de reproduire, à partir d'une seule cellule, plusieurs copies exactes du même animal.