Les applications de la transgénèse animale ouvrent la voie à un ensemble d'applications diversifiées touchant à plusieurs domaines. Pour plus de détails sur ces applications voir la section « utilisations potentielles des animaux GM ».

Le seul animal génétiquement modifié (GM) approuvé présentement pour commercialisation est un saumon à croissance accélérée. Le saumon AquAdvantage® a reçu son approbation en novembre 2015 auprès de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis. Santé Canada8 et l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)10 ont aussi conclu que ce saumon est sans risque pour l’alimentation humaine et animale tout en présentant des caractéristiques nutritives semblables à celui du saumon traditionnel. Sa commercialisation a été approuvée au Canada le 19 mai 20167 8 10.

Saumon GM à croissance accélérée

Le saumon atlantique GM (AquAdvantage®) est basé sur l'utilisation d'un transgène de croissance provenant du saumon Chinook lié à un promoteur de résistance au froid provenant d'un poisson d'eau froide.

Au début septembre 2010, la Food and Drug Administration (FDA) a mentionné dans un rapport1 qu'elle considérait le saumon GM aussi sécuritaire pour la consommation humaine qu'un saumon conventionnel.

À la fin septembre 2010, un comité aviseur de la FDA (Veterinary Medicine Advisory Committee) a tenu une consultation publique afin de présenter leur analyse sur les impacts de l’utilisation du saumon GM et d’obtenir des experts externes les dernières informations disponibles. Plusieurs groupes ont fait entendre des opinions divergentes.

Certains sont préoccupés par l'impact d'une éventuelle dispersion dans l'environnement de ce saumon GM et de son impact sur les individus sauvages. Ils sont soucieux de la possibilité que même s'ils sont élevés dans des enclos, certains poissons puissent réussir à s'échapper. Les saumons GM sont stériles, mais certains pensent que comme ils grandissent plus rapidement, ils pourraient avoir un avantage sélectif sur les autres poissons pour la quête de nourriture.

La FDA a alors exigé une deuxième consultation publique pour obtenir des commentaires sur l’évaluation environnementale publiés le 4 mai 2012. Cette période de commentaires s’est tenue de décembre 2012 à février 2013. Toutefois, à la suite de plus de 30 000 commentaires2 contre l’approbation du saumon, la FDA a prolongé jusqu’au 26 avril 2013 la période de consultation3.

Après une évaluation des données supplémentaires reçues, la FDA détermine en novembre 2015 que le saumon GM AquaAdvantage® est aussi sécuritaire à consommer que le saumon de l’Atlantique non-GM et aussi nutritif4.

Les données ont démontré que les gènes insérés sont restés stables sur plusieurs générations de poissons, et que le saumon croît effectivement plus rapidement4.

En outre, la FDA estime que les multiples mesures de confinement qui seront utilisées par la compagnie dans leurs installations terrestres au Panama et au Canada permettront de limiter les impacts environnementaux négatifs sur l’écosystème sauvage4.

Le 29 janvier 2016, la FDA suspend l’importation de saumon GM jusqu’à la publication de lignes directives concernant son étiquetage5. Les raisons de cette suspension sont principalement de nature légale et l’innocuité du produit n’est pas remise en question par la FDA.

Au Canada

En janvier 2009, un projet de recherche6 cofinancé par l’Agence de promotion économique du Canada Atlantique, le Fonds d’innovation de l’Atlantique, Aquabounty, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et plusieurs autres organismes provinciaux, a étudié s’il était possible d’élever des poissons GM sans modifier la génétique des populations locales.

En 2013, Environnement et Changement climatique Canada (ECCC), en collaboration avec Pêches et Océans Canada a rendu une décision favorable7 à la production commerciale d’œufs stériles de saumon transgénique en vue de leur exportation au Panama. Les mesures physiques et biologiques de confinement, prévues par la compagnie AquaBounty après l’analyse des résultats du projet de recherche de 2009, sont jugées suffisantes pour assurer la sécurité de cette culture pour l’environnement ni pour les êtres humains.

En ce qui concerne la commercialisation de ce produit, le processus d’évaluation8 a été initié en 2012. Effectuée par la Direction de la santé des animaux au sein de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), l’évaluation des nouveaux aliments du bétail est une étape essentielle lors de la mise en marché d’aliments GM. Rencontrant les critères du Règlement sur les aliments du bétail, ce premier saumon GM s’est révélé conforme aux normes canadiennes et peut donc être utilisé dans l’alimentation animale.

Quant à elle, la démarche utilisée par Santé Canada pour l’évaluation de ce produit9 a été développée en partenariat avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Elle se penche entre autres sur la composition et la valeur nutritive du poisson transgénique, sur la susceptibilité à causer une réaction allergique ainsi que sur les moyens utilisés pour obtenir la modification génique.

Obtenue le 19 mai 2016, l’approbation pour la consommation humaine7 8 10 du saumon de l’Atlantique GM (AquAdvantage®) est donc le résultat d’évaluations indépendantes d’Environnement et Changement climatique Canada (ECCC)7, Santé Canada (lien vers référence 8) et de l’ACIA10 qui le déclarent similaire au saumon traditionnel. Finalement, au Canada, aucun étiquetage spécifique n’est requis pour la commercialisation du saumon GM puisqu’aucune source de préoccupations en matière de santé et de sécurité n’a pu être appuyée par des fondements scientifiques7 9.