Changement de la composition nutritionnelle et en huile

Les huiles végétales sont omniprésentes dans la vie quotidienne. Pour leurs propriétés nutritionnelles notamment, on les utilise comme corps gras en cuisson, comme ingrédient dans les vinaigrettes ou dans la margarine et comme condiment pour rehausser la saveur de certains plats. En raison de leurs propriétés antibactériennes et hydratantes, entre autres, les huiles entrent également dans la fabrication des savons, des détergents, des cosmétiques, des peintures et des lubrifiants.

Les huiles végétales sont le plus souvent extraites des graines de certains végétaux. Les méthodes d’extraction utilisées et la composition en acides gras déterminent les propriétés physiques et chimiques d’une huile. Ainsi, certaines huiles sont meilleures pour la santé, tandis que d’autres constituent de meilleurs additifs alimentaires. En modifiant la composition en acides gras d’une huile, il est cependant possible d’en varier l’utilisation ou de la rendre plus saine pour la santé humaine ou animale.

La transgénèse permet de modifier la teneur en huile ou la composition en acides gras de certaines plantes. Pour l’instant, les seules plantes GM dont la teneur en acides gras a été rehaussée sont le soja et le canola.

Actuellement, ces OGM ne sont pas commercialisés.

Changement de la composition nutritionnelle

Les acides aminés essentiels ne peuvent pas être fabriqués par le corps humain et certains nutriments sont parfois difficilement assimilables lors de l’ingestion d’aliments. C’est le cas par exemple de la lysine.

La lysine est un acide aminé essentiel, c’est-à-dire que le corps humain ne peut la produire et qu’on doit la puiser dans les aliments. Elle est concentrée dans les muscles et elle a de nombreuses fonctions biologiques. Elle contribue, entre autres, à la croissance des os, à la formation du collagène et des anticorps, ainsi qu’au métabolisme des glucides.

Chez les animaux, la lysine est parfois un acide aminé en quantité limitée dans les aliments pour les porcs et pour les volailles. La quantité de lysine ingérée quotidiennement est liée aux performances de croissance de l’animal. Il est possible d’ajuster la concentration en lysine de l’aliment en fonction du potentiel de croissance des animaux et de leur capacité d’ingestion afin d’en optimiser la croissance. Lorsqu’un ajustement de la concentration en lysine d’un aliment est nécessaire, il faut le plus souvent ajouter des suppléments commerciaux de lysine directement dans l’alimentation du bétail.

La transgénèse permet de modifier la teneur en acides aminés, comme la lysine, de certaines plantes.

Pour l’instant, la seule plante GM approuvée dont la teneur en acide aminé a été augmentée est le maïs.