Résistance au brunissement enzymatique

Certains fruits et légumes contiennent un enzyme appelé polyphénol oxydase (PPO) responsable du brunissement. Ce processus naturel est appelé brunissement enzymatique et commence lorsque le fruit ou le légume est abîmé ou endommagé mécaniquement.

Une compagnie canadienne a développé une pomme GM dont la chair ne brunit pas lorsqu'elle est coupée. Cette modification génétique qui bloque la synthèse de la PPO permet également que la pomme ne change pas de couleur lorsqu'elle est endommagée. Pour l’instant, il s’agit du seul fruit approuvé à des fins de commercialisation qui a été modifié pour obtenir ce caractère.

En 2016, une pomme de terre GM, mise au point par une compagnie américaine, a reçu l’approbation des autorités canadiennes. En plus de diminuer la synthèse de la PPO, les modifications génétiques apportées réduisent la production d’asparagine. L’asparagine est un précurseur de l’acrylamide, un composé potentiellement cancérigène, observé lors de la friture ou de la cuisson au four de la pomme de terre.