Coton Bt

Voici les lignées de coton Bt approuvées :

  • Le coton BXN Plus Bt (Lignée 31807 et 31808) (Gossypium hirsutum L.), mis au point pour résister aux lépidoptères et tolérer l’herbicide bromoxynil. La lignée contient les gènes cryIAc, bxn et nptII. Le gène cryIAc est dérivé de la variété kurstaki du Bacillus thuringiensis, une bactérie que l’on trouve dans le sol. Ce gène code la production de la protéine CryIAc, laquelle protège contre certains lépidoptères. Le gène bxn est dérivé de la variété ozaenae de Klebsiella pneumoniae, une bactérie du sol. Le gène code la production de la nitrilase, une enzyme qui dégrade l’herbicide et qui donne au végétal sa tolérance au bromoxynil.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/nf-an49-fra.php.

  • Le Coton Bollgard™ avec Cry2Ab et Cry1Ac, mis au point pour résister aux insectes parasites de la famille des lépidoptères. La lignée de coton 15985 possède ces deux gènes qui codent pour des protéines « Cry » et qui sont dérivés de Bacillus thuringiensis sous-espèce Kurstaki, un micro-organisme commun du sol.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/insect_protected_cotton-coton_resistant_instecte-fra.php.

  • Lignées de coton 531 et 757 résistantes aux insectes, mises au point pour résister aux lépidoptères. Les lignées contiennent la protéine CryIA(c) dérivée du Bacillus thuringiensis, bactérie commune du sol.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/ofb-096-100-c-fra.php.

  • Lignée de coton 281-24-236 résistante aux insectes, mise au point pour résister à certains insectes parasitaires appartenant à la famille des lépidoptères. Cette variété possède le gène Cry1F, provenant du Bacillus thuringiensis, bactérie commune du sol. Cry1F confère la résistance aux insectes. De plus, cette lignée exprime le gène PAT qui lui confère une tolérance au glufosinate ammonium.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/nf-an101cry1fdecdoc-fra.php.

  • Lignée de coton 3006-210-23 résistante aux insectes, mise au point par l’ajout du gène Cry1Ac pour résister à certains insectes parasitaires qui appartiennent à la famille des lépidoptères. Le gène Cry1Ac provient de la bactérie Bacillus thuringiensis, bactérie commune du sol. De plus, cette lignée exprime le gène PAT qui lui confère une tolérance au glufosinate ammonium.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/nf-an101cry1acdecdoc-fra.php.

  • Lignée de coton transgénique COT102, résistant aux insectes. Le caractère de résistance aux insectes est pour diverses espèces de lépidoptères incluant le ver de la capsule du coton, la noctuelle verdoyante, le ver rose de la capsule du coton, le légionnaire d'automne, le légionnaire de la betterave, l'arpenteuse du soja, la fausse arpenteuse du chou, et la squeletteuse du cotonnier. Une version synthétique du gène vip3A(a) a été introduite. Le gène vip3A(a) est dérivé de Bacillus thuringiensis.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.inspection.gc.ca/vegetaux/vegetaux-a-caracteres-nouveaux/approuves-cours-d-evaluation/documents-des-decisions/dd2011-84/fra/1332363039748/1332363146463

  • Lignée de coton COT67B résistante à des lépidoptères ravageurs du coton. Cette lignée de coton a été développée pour lutter contre la noctuelle verdoyante, le ver rose de la capsule du coton et la fausse-arpenteuse du chou. L'introduction du gène complet cry1Ab (flcry1Ab), qui code la protéine Cry1Ab de Bacillus thuringiensis subsp. kurstaki ainsi que d'un segment additionnel de 26 acides aminés dans la partie C-terminale de la protéine.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.inspection.gc.ca/vegetaux/vegetaux-a-caracteres-nouveaux/approuves-cours-d-evaluation/documents-des-decisions/dd2011-83/fra/1331728630980/1331728892770

  • Lignées de coton résistantes à des lépidoptères ravageurs du coton et tolérantes à l'herbicide glufosinate-ammonium GHB119 et T304-40 et TwinLink. Le coton transgénique GHB119 est résistant aux lépidoptères ravageurs comme la larve de la noctuelle verdoyante (Heliothus virescens) et de la capsule du coton (Helicoverpa zea) et est tolérant à l'herbicide glufosinate-ammonium. Le coton transgénique T304-40 est résistant aux lépidoptères ravageurs comme la larve de la noctuelle verdoyante, du vers de la capsule du coton et du légionnaire d'automne (Spodoptera frugiperda) et est tolérant au glufosinate-ammonium. Le coton TwinLink (T304-40 X GHB119) possède tous les caractères des lignées parentales.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.inspection.gc.ca/vegetaux/vegetaux-a-caracteres-nouveaux/approuves-cours-d-evaluation/documents-des-decisions/dd2011-87/fra/1331655309696/1331655619916

Ces plantes ne sont pas cultivées au Canada pour des raisons climatiques.