Coton

Voici les lignées approuvées de coton tolérant à un herbicide :

  • La variété de coton transgénique 1445 tolérant au glyphosate, le principe actif de l'herbicide Roundup®. Le produit de coton tolérant l'herbicide porte le nom de coton Roundup Ready®. L’insertion du gène bactérien et l’expression de l’enzyme EPSPS permet au coton modifié de tolérer l’application d’un herbicide à base de glyphosate. La modification permet aux agriculteurs d'utiliser l'herbicide à spectre large pour lutter contre les mauvaises herbes dans les champs de coton.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/30bg_monsanto-ct_monsanto-fra.php.

  • Le coton (Gossypium hyrsutum) BXNMD résistant à l’activité d’herbicides contenant de l’oxynil, comme le bromoxynil. La variété nouvelle a été mise au point en insérant un gène qui code une enzyme bactérienne, qui hydrolyse l’oxynil et le bromoxynil en composés non phytotoxiques. La souche de coton modifiée permet aux agriculteurs d’utiliser des herbicides contenant de l’oxynil pour lutter contre les mauvaises herbes dans la culture du coton.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/ofb-096-229-a-fra.php.

  • Le coton LLCotton25 tolérant au glufosinate. Cette variété de coton exprime le gène bar de résistance Bialaphos, lequel confère une résistance aux herbicides à base de glufosinate ammonium (appellation commerciale, Liberty®). Le gène bar provient de Streptomyces hygroscopicus.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/nf-an105decdoc-fra.php

  • Le coton MON 88913 tolérant le glyphosate. Cette variété de coton contient le gène CP4 5-enolpyruvylshikimate-3-phosphate (cp4-epsps) qui confère une tolérance aux herbicides à base de glyphosate (appellation commerciale Roundup®). L’enzyme CP4-EPSPS provient de la bactérie Agrobacterium sp. CP4, commune dans le sol.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/glyphosate_tolerant_cot-fra.php.

  • Le coton BXN Plus Bt (Gossypium hirsutum L.), mis au point pour résister aux lépidoptères et tolérer l’herbicide bromoxynil. La lignée contient les gènes cryIAc, bxn et nptII. Le gène cryIAc est dérivé de la variété kurstaki du Bacillus thuringiensis, une bactérie que l’on trouve dans le sol. Ce gène code la production de la protéine CryIAc, laquelle protège contre certains lépidoptères. Le gène bxn est dérivé de la variété ozaenae de Klebsiella pneumoniae, une bactérie du sol. Le gène code la production de la nitrilase, une enzyme qui dégrade l’herbicide et qui donne au végétal sa tolérance au bromoxynil.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/nf-an49-fra.php.

  • Lignée de coton 3006-210-23 résistante aux insectes, mise au point par l’ajout du gène Cry1Ac pour résister à certains insectes parasitaires qui appartiennent à la famille des lépidoptères. Le gène Cry1Ac provient de la bactérie Bacillus thuringiensis, bactérie commune du sol. De plus, cette lignée exprime le gène PAT qui lui confère une tolérance au glufosinate ammonium.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/nf-an101cry1acdecdoc-fra.php.

  • Lignée de coton 281-24-236 résistante aux insectes, mise au point pour résister à certains insectes parasitaires appartenant à la famille des lépidoptères. Cette variété possède le gène Cry1F, provenant du Bacillus thuringiensis, bactérie commune du sol. Cry1F confère la résistance aux insectes. De plus, cette lignée exprime le gène PAT qui lui confère une tolérance au glufosinate ammonium.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/nf-an101cry1fdecdoc-fra.php.

  • Le Coton GHB614 est tolérant à l’herbicide glyphosate. Cette tolérance aux herbicides du coton transgénique GHB614 permet de maîtriser ou de supprimer les mauvaises herbes dans les champs de coton.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://inspection.gc.ca/francais/plaveg/bio/dd/dd0872f.shtml.

  • Lignées de coton résistantes à des lépidoptères ravageurs du coton et tolérantes à l'herbicide glufosinate-ammonium GHB119 et T304-40 et TwinLink. Le coton transgénique GHB119 est résistant aux lépidoptères ravageurs comme la larve de la noctuelle verdoyante (Heliothus virescens) et de la capsule du coton (Helicoverpa zea) et est tolérant à l'herbicide glufosinate-ammonium. Le coton transgénique T304-40 est résistant aux lépidoptères ravageurs comme la larve de la noctuelle verdoyante, du vers de la capsule du coton et du légionnaire d'automne (Spodoptera frugiperda) et est tolérant au glufosinate-ammonium. Le coton TwinLink (T304-40 X GHB119) possède tous les caractères des lignées parentales.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.inspection.gc.ca/vegetaux/vegetaux-a-caracteres-nouveaux/approuves-cours-d-evaluation/documents-des-decisions/dd2011-87/fra/1331655309696/1331655619916

  • Lignée de coton MON 88701 tolérante au dicamba et au glufosinate mise au point au moyen d’une transformation d’une variété traditionnelle du cotonnier. Cette lignée produit deux gènes, soit une version modifiée du gène dmo exprimant une enzyme DMO conférant la résistance au dicamba, et un gène bar codant l’enzyme PAT conférant la résistance au glufosinate.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante: http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/diacamba-fra.php

  • Lignée de coton DAS 81910 tolérante à l’acide 2,4-dichlorophénoxyacétique (2,4-D) et au glufosinate a été obtenue en intégrant la séquence codante de la protéine aryloxyalcanoate dioxygénase (aad-12) et celle de la protéine phosphinothricine acétyltransférase (pat). La plante résultante est donc en mesure de catalyser l’herbicide 2,4-D en composés inertes et de rendre inactif le L-phosphinothricine, composé actif du glufosinate.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante: http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/herbicide-tolerant-cotton-das-81910-7-cotonnier-tolerant-herbicides-fra.php

Ces plantes ne sont pas cultivées au Canada pour des raisons climatiques.