Maïs-grain

Voici les lignées approuvées de maïs-grain tolérant à un herbicide :

  • La lignée de maïs (Zea mays L.) 603 tolérante au glyphosate, ingrédient actif du Roundup Ready®. Pour produire cette variété nouvelle, un gène d'origine bactérienne codant l'enzyme 5-énolypyruvylshikimate-3-phosphate synthase (EPSPS) a été inséré dans une lignée consanguine de maïs denté.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/roundup_ready_corn_603-mais_603_roundup_ready-fra.php.

  • Lignée de maïs transgénique GA21 tolérante au glyphosate, ingrédient actif du Roundup Ready®. La lignée de maïs (Zea mays L.) GA21 a reçu une copie supplémentaire du gène codant la 5-énolypyruvylshikimate-3-phosphate synthase (EPSPS) du maïs.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/ofb-099-133-a-fra.php.

  • Souche de maïs MON 802 tolérante au glyphosate et résistante aux insectes nuisibles. Mise au point par l’ajout du gène cryIA(b) dérivé de la sous-espèce kurstaki (B.t.k.) du Bacillus thuringiensis, une bactérie répandue dans le sol. Ce gène code la production de la protéine CryIA(b), laquelle protège contre la pyrale du maïs (Ostrinia nubilalis). Le gène CP4 EPSPS qui procure la tolérance à l’herbicide a été dérivé de la souche CP4 de l’espèce Agrobacterium, une bactérie répandue dans le sol.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/nf-an35a-fra.php.

  • Souche de maïs MON 832 tolérante au glyphosate. La souche contient les gènes CP4 EPSPS, gox et nptII, mais non le gène cryIA(b). Le gène CP4 EPSPS a été dérivé de la souche CP4 de l’espèce Agrobacterium, une bactérie répandue dans le sol. La protéine CP4 EPSPS produite par ce gène tolère très bien l’inhibition par le glyphosate. Le gène gox a été cloné à partir de la souche LBAA de l’espèce Achromobacter et a aussi été inséré de façon à produire une tolérance au glyphosate. L’enzyme GOX accélère la dégradation normale du glyphosate en acide aminométhylphosphonique (AMPA) et en glyoxylate, ce qui assure une tolérance supplémentaire du maïs modifié aux applications d’herbicides au glyphosate.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/nf-an35b-fra.php.

  • Les transformants du maïs T14 et T25 tolérants au glufosinate d'ammonium, l'ingrédient actif de l'herbicide Liberty®. L'ADN ajouté est fondé sur le gène pat, lequel a été tiré à l'origine d'une bactérie répandue dans le sol, Streptomyces viridochromogenes, et qui code l'enzyme phosphinothricine acétyltransférase (PAT). On a modifié le gène introduit dans les transformants T14 et T25 afin d'en maximiser l'expression dans les végétaux sans pour autant modifier la séquence d'acides aminés qu'il code.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/32bg_agrevo-ct_agrevo-fra.php.

  • Souche de maïs (Zea mays L.) transgénique DBT418 résistante aux lépidoptères, en particulier à la pyrale du maïs, et tolérante au glufosinate. La souche de maïs DBT418 a été mise au point par l’ajout des gènes cryIA(c), bar et pinII. Le gène cryIA(c) est un gène synthétique qui code une protéine identique à une partie de la protéine antiparasitaire CryIA(c) du Bacillus thuringiensis var. Kurstaki que l'on trouve dans la nature. Le gène bar, isolé à l'origine à partir d'une bactérie répandue dans le sol, Streptomyces hygroscopicus, code la protéine phosphinothricine acétyltransférase (PAT). Le gène pinII code l'inhibiteur de la protéase II tiré de la pomme de terre.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/34bg_dekalb-ct_dekalb-fra.php.

  • Souche DLL25 de maïs transgénique résistante au glufosinate (aussi appelé phosphinothricine, l’ingrédient actif des herbicides Basta®, Rely®, Ignite® et Liberty®). L’ADN introduit est le gène bar, isolé à l'origine d'une bactérie répandue dans le sol, Streptomyces hygroscopicus, et qui code la protéine phosphinothricine acétyltransférase (PAT).

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/26bg_dekalb-ct_dekalb-fra.php.

  • Lignée de maïs DAS-59122-7, mise au point pour résister aux insectes et tolérer les herbicides à base de glufosinate. Cette lignée présente trois protéines nouvelles issues de trois gènes distincts. Cry34Ab1 et Cry35Ab1 qui confèrent une résistance aux larves nuisibles aux racines du maïs, et le gène de la phosphinotricine-acetyltransférase (PAT) qui confère une tolérance aux herbicides glufosinate ammonium.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/nf-an125decdoc-fra.php.
  • Lignée de maïs MON 88017, maïs résistant aux insectes et tolérant au glyphosate. Ces plants de maïs présentent deux protéines nouvelles : la protéine CP45-enolpyruvylshikimate-3-phosphate synthase (CP4 EPSPS) qui confère une résistance aux herbicides à base de glyphosate (appellation commerciale Roundup®), et la protéine Cry3Bb1, qui agit contre certains coléoptères comme la chrysomèle des racines de maïs (Diabrotica sp.). La protéine Cry3Bb1 utilisée est une variante synthétique du gène Cry3Bb1 du Bacillus thuringiensis subsp. kumamotoensis.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/nf-an124decdoc-fra.php.

  • Lignée de maïs (1507) résistante aux insectes et tolérante à l'herbicide glufosinate ammonium. La protéine Cry 1F protège le végétal contre certaines larves de lépidoptères (y compris la pyrale du maïs, la pyralide du sud-ouest, le légionnaire d'automne et le ver-gris noir).

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/cry1f_insect-fra.php.

  • Lignée de maïs Bt11 résistante aux insectes et tolérante aux herbicides à base de glufosinate. Les plants de maïs de cette variété contiennent deux protéines nouvelles : la protéine phosphinothricine-acétyl-transférase(PAT) qui confère une résistance aux herbicides à base de glufosinate, et la protéine Cry1F qui agit contre certaines larves des lépidoptères comme la pyrale du maïs (Ostrinia nublialis). La protéine Cry1F est issue d’un gène modifié [(mo)cry1F] de Bacillus thuringiensis var. aizawai.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/nf-an111decdoc-fra.php.

  • Lignée de Maïs 98140 qui contient les gènes gat4621 et zm-hra. Le gène gat4621 code l'enzyme glyphosate-N-acétyl-transférase (GAT) dérivé des enzymes du Bacillus licheniformis, qui métabolise l'herbicide glyphosate, conférant ainsi à ce végétal une résistance à l'herbicide. Le gène zm-hra code une enzyme ALS modifiée qui lui confère une résistance aux herbicides inhibant l'ALS.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://inspection.gc.ca/francais/plaveg/bio/dd/dd0978f.shtml.

  • La lignée de maïs DAS-06275-8 résistante aux insectes et tolérante aux herbicides à base de glufosinate. Les plants de maïs de cette variété contiennent deux protéines nouvelles : la protéine phosphinothricine-acétyl-transférase (PAT) qui confère une résistance aux herbicides à base de glufosinate, et la protéine Cry1F qui agit contre certaines larves de lépidoptères comme la pyrale du maïs (Ostrinia nublialis). La protéine Cry1F est issue d’un gène modifié [(mo)cry1F] de Bacillus thuringiensis var. aizawai.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://inspection.gc.ca/francais/plaveg/bio/dd/dd0659f.shtml.

  • Lignée de maïs Bt176 résistant aux insectes et tolérante au glufosinate-ammonium.
    Cette lignée de maïs transgénique est résistante à la pyrale du maïs. Elle a été transformée par la technique de l'ADN recombinant et par bombardement d'embryons au moyen de microprojectiles, afin qu'elle produise une protéine insecticide du Bacillus thuringiensis ssp. kurstaki, forme tronquée de la ð-endotoxine Cry1Ab, La lignée Bt176 a aussi été transformée par l'ajout d'un gène conférant une tolérance à l'herbicide glufosinate-ammonium.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://inspection.gc.ca/vegetaux/vegetaux-a-caracteres-nouveaux/approuves-cours-d-evaluation/documents-des-decisions/dd1996-09/fra/1303841891007/1303841974181

  • Lignée de maïs MS3 stérilité mâle et tolérante à l’herbicide glufosinate-ammonium. Mise au point d’un nouveau système d'hybridation pour le maïs par électroporation d'embryons immatures. La lignée MS3, lignée androstérile ne produit pas de pollen viable et tolère le glufosinate-ammonium. La mise au point de la lignée MS3 repose sur la technologie de l'ADN recombinant. L'androstérilité nucléaire (stérilité mâle) du végétal résulte de la production d'une ARNase, la barnase, dans une couche de cellules précise de l'anthère, à un stade particulier du développement de celle-ci. La tolérance à l'herbicide glufosinate-ammonium résulte de l'expression d'un gène codant l'enzyme phosphinothricine acétyltransférase, qui inactive l'herbicide par acétylation. Cette tolérance a été introduite chez le végétal aux fins de la sélection au champ, en vue d'obtenir 100 % de graines hybrides.
    La lignée MS3 n'a pas été mise à l'essai en milieu fermé au Canada. Elle fait cependant l'objet d'essais depuis 1992 aux États-Unis (Iowa, Illinois et Hawaï), en Belgique, en France, au Chili et en Argentine.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://inspection.gc.ca/vegetaux/vegetaux-a-caracteres-nouveaux/approuves-cours-d-evaluation/documents-des-decisions/dd1996-16/fra/1303874449044/1303874691416

  • Lignée de maïs DAS-40278-9 tolérante à l’herbicide 2,4-D et aux herbicides « fop ». Approuvée en octobre 2012 par le gouvernement fédéral.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante : http://www.inspection.gc.ca/vegetaux/vegetaux-a-caracteres-nouveaux/approuves-cours-d-evaluation/documents-des-decisions/dd-2012-92/fra/1362599848427/1362600537809

  • Lignée de maïs 4114 mise au point pour résister aux insectes et pour tolérer le glufosinate-ammonium. Cette lignée a été mise au point au moyen d’une transformation induite par agrobactéries (agrobacterium) des embryons de maïs et contient les gènes cry1F, cry34Ab1, cry35Ab1 et le gène phosphinothricine acétyltransférase (pat). Le cry1F code la protéine insecticide Cry1F qui confère une résistance à la pyrale du maïs, les gènes cry34Ab1 et cry35Ab1 codent respectivement les protéines Cry34Ab1 et Cry35Ab1 et forment une protéine insecticide binaire qui confère une résistance aux chrysomèles des racines du maïs de l’Ouest et du Nord, tandis que le gène pat code une enzyme pat qui permet d’inactiver l’herbicide glufosinate-ammonium.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante: http://www.inspection.gc.ca/vegetaux/vegetaux-a-caracteres-nouveaux/approuves-cours-d-evaluation/documents-des-decisions/dd-2013-98/fra/1396536731361/1396536732174

  • Lignée de maïs MON 87427 tolérante au glyphosate. Le gène cp4 epsps a été introduit au moyen de la technologie de l’ADN recombinant. Ce gène code une protéine CP4-EPSPS qui confère une tolérance au glyphosate. Cette lignée a recours à l’association particulière d’un promoteur et d’un intron qui dirige l’expression de la protéine dans les tissus végétatifs et reproducteurs femelles. Cette association confère une tolérance à l’herbicide glyphosate dans les feuilles, les racines, les tiges et les tissus qui se développement en semence ou en graines et soies, mais pas dans les deux tissus reproducteurs mâles essentiels, qui eux ne sont pas tolérants au glyphosate. Cette tolérance facilite la production de graines de maïs hybride viable.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante: http://www.inspection.gc.ca/vegetaux/vegetaux-a-caracteres-nouveaux/approuves-cours-d-evaluation/documents-des-decisions/dd-2012-89/fra/1355601427165/1355601570126

  • Lignée de maïs VCO- Ø1981-5 tolérant aux herbicides. Cette lignée a été mise au point au moyen d’une transformation fondée sur Agrobacterium d’embryons immatures du maïs Hi-II afin d’y introduire le gène epsps grg23ace5, lequel code pour un seul polypeptide appelé EPSPS ACE5. Cette protéine est issue de la protéine native EPSPS isolée d’Arthrobacter globiformis présentant une tolérance intrinsèque au glyphosate.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante: http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/htm-mth-fra.php

  • Lignée de maïs MON 87411 est un empilement de deux traits de résistance aux insectes et d’un trait de tolérance au glyphosate. L’ajout d’une séquence codante provenant de l’Agrobacterium tumefaciens CP4 permet de réduire l’affinité des récepteurs de la plante au glyphosate ce qui lui confère une tolérance. De plus, l’introduction de la séquence codante Cry2Bb1 et dvsnf7 lui confère une résistance à la chrysomèle des racines du maїs (Diabrotica virgifera). Sa consommation humaine a été approuvée le 23 octobre 2015.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante: http://www.inspection.gc.ca/vegetaux/vegetaux-a-caracteres-nouveaux/avis-de-demande-d-approbation/mon-87411/fra/1391711206414/1391711254000

  • Lignée de maïs MON 87419 tolérant aux herbicides. La recombinaison d’ADN effectuée permet à ce végétal de produire la protéine dicamba mono-oxygénase (dmo) qui dégrade l’herbicide dicamba en composés non toxiques et le phosphinothricine acétyltransférase (pat), un enzyme spécifique au glufosinate.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante: http://www.inspection.gc.ca/vegetaux/vegetaux-a-caracteres-nouveaux/avis-de-demande-d-approbation/mon-87419/fra/1415822234816/1415822236113

  • Lignée de maïs HCEM 485 tolérante au glyphosate. Cette lignée a été mise au point en injectant un faisceau aérosol d’embryons immatures de maїs renfermant le gène 2mepsps et des éléments régulateurs natifs associés au gène 5-énolpyruvylshikimate-3-phosphate synthétase (EPSPS) Cette modification génétique induit une substitution au niveau de deux acides aminés dans la séquence de la protéine EPSPS. La protéine 2mEPSPS confère au maïs un niveau commercial de tolérance au glyphosate, puisqu'en présence de celui-ci, elle continue à produire des acides aminés aromatiques essentiels à la survie de la plante.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante: http://www.inspection.gc.ca/vegetaux/vegetaux-a-caracteres-nouveaux/approuves-cours-d-evaluation/documents-des-decisions/dd2014-105/fra/1465482670690/1465482729115

  • Lignée de maïs MZHG0JG tolérante aux herbicides. Les modifications génétiques de cette lignée de maïs contribuent à conférer une tolérance au glyphosate et au glufosinate d’ammonium. Au Canada, l’ACIA a approuvé sa culture le 16 mai 2016 tandis que Santé Canada a approuvé sa commercialisation pour fin de consommation humaine le 23 mai 2016.

    Vous pouvez obtenir une information plus détaillée en accédant directement à l’adresse Internet suivante: http://www.inspection.gc.ca/vegetaux/vegetaux-a-caracteres-nouveaux/avis-de-demande-d-approbation/mzhg0jg/fra/1448031078871/1448031079845

Les caractères, gènes et caractéristiques approuvés pour le maïs-grain pourront éventuellement servir aussi à développer des lignées de maïs sucré GM