Utilisations potentielles des animaux GM

Alimentation

Transformer la composition du lait

Un lait de vache maternalisé

La première vache GM a vu le jour au début des années 90 en Hollande. Cette vache synthétise un lait qui se rapproche du lait maternel par la présence de la lactoferrine humaine, habituellement absente du lait de vache. L'ajout de cette protéine pourrait procurer une valeur nutritive additionnelle au lait puisqu'elle est utile au nourrisson pour se protéger contre les infections gastro-intestinales et pour lui apporter du fer1 2 3.

La caséine kappa et le fromage

Il est désormais possible d'augmenter la concentration de caséine kappa dans le lait produit par un mammifère GM. Cette protéine contribue à la stabilité du lait à haute température, mais elle contribue également aux premières étapes enzymatiques de la fabrication du fromage. L'augmentation de la caséine kappa permettrait donc un rendement fromager plus élevé pour chaque litre de lait utilisé2 4 5.

La quantité de lactose dans le lait

Une autre application envisagée de la transgénèse animale est la réduction de la quantité de lactose dans le lait de vache. Cela permettrait aux consommateurs souffrant d'intolérance au lactose de consommer du lait « sans » lactose. À ce jour, la suppression complète du lactose du lait a été réussie chez une souris2 6 7.