Principaux pays producteurs d’OGM 1

En 2014, le nombre de pays où se cultivent des cultures GM était de à 28 (20 pays en voie de développement et 8 pays industrialisés). Au total, c’est quelque 18 millions de producteurs qui utilisent les cultures GM. 90 % d’entre eux vivent dans des pays en voie de développement. Environ la moitié de la surface totale en culture GM à travers le monde a été plantée par des pays en voie de développement.

En 2014, le Bangladesh a commercialisé pour la première fois l’aubergine Bt. Les États Unis ont autorisé quant à eux deux plantes GM soient la pomme de terre InnateTM faible en acrylamide et la luzerne GM (event KK179) contenant moins de lignine.

Cependant, 98 % de la superficie mondiale cultivée en OGM (181,5 millions d’hectares) se retrouve dans seulement dix pays :

  • les États-Unis, 40,3 % de la superficie;
  • le Brésil, 23,3 % de la superficie;
  • l'Argentine, 13,4 % de la superficie;
  • l’Inde, 6,4 % de la superficie;
  • le Canada, 6,4 % de la superficie;
  • la Chine, 2,1 % de la superficie;
  • le Paraguay, 2,1 % de la superficie;
  • le Pakistan, 1,6 % de la superficie;
  • l'Afrique du Sud, 1,5 % de la superficie;
  • l’Uruguay, 0,9 % de la superficie.

Les autres hectares de plantes GM ont été cultivés par les 18 pays suivants (en ordre décroissant de superficie) : Bolivie, Philippines, Australie, Burkina Faso, Birmanie, Mexique, Espagne, Colombie, Soudan, Honduras, Chili, Portugal, Cuba, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Costa Rica et Bangladesh) (voir carte ci-dessous).

Carte des principaux producteurs mondiaux

cliquez ici pour voir la carte en grand format

La situation en Union européenne (UE) 2

Cinq pays de l’Union Européenne (UE) ont planté 143 016 hectares de cultures GM en 2014 représentant une baisse de 3 % par rapport à 2013. L’Espagne cultive la majeure partie du maïs Bt de l’UE.

Prévisions mondiales pour l’utilisation des cultures GM 1

Pour les 4 prochaines années, on prévoit une augmentation du maïs GM tolérant à la sécheresse en Amérique du Nord et en Afrique (en 2017), l’arrivée du haricot résistant au virus développé par l’EMBRAPA au Brésil (2017), une augmentation du soja avec un empilement de gènes pour la résistance aux herbicides et aux insectes au Brésil et quelques pays voisins et un riz doré qui devrait être prêt à être diffusé auprès des fermiers aux Philippines (2016).